Particuliers Entreprises & Collectivités

Quelle augmentation du prix de l’électricité au 1er février 2023 ?

Publié le 10 février 2023

Lire l'article

Vous avez certainement entendu parler de la hausse des tarifs règlementés de l’électricité, mais de combien est-elle exactement ? Quel sera l’impact sur votre facture ? Le bouclier tarifaire a-t-il été prolongé par le gouvernement ? 🧐

A noter Les clients la bellenergie ayant souscrit une offre à prix fixe avant le 1er février 2023 ne sont pas concernés par cette augmentation.

Jean-Brice, Président de la bellenergie vous explique tout dans cette vidéo ! 🍃

Quelle augmentation du prix de l’électricité au 1er février 2023 ?
Le bouclier tarifaire a-t-il été prolongé par le gouvernement ? Vous avez certainement entendu parler de la hausse des tarifs règlementés de l’électricité, mais de combien est-elle exactement ? Que…

A combien est fixée l’augmentation du tarif réglementé d’électricité ?

En temps normal, le tarif réglementé de l’électricité est fixé par le gouvernement, sur proposition de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). En ce début d’année 2023, en pleine crise énergétique, la CRE proposait une hausse du tarif de près de 100% TTC par rapport à celui du 1er février 2022, reflétant ainsi l’augmentation des prix sur le marché.

Ne tenant pas compte de la proposition du régulateur de l’énergie, le gouvernement a pris la décision de prolonger son bouclier tarifaire. Une décision qui permet de limiter ainsi l’augmentation du 1er février 2023 à « seulement » 15% TTC toutes taxes comprises.

Toutefois, il faut bien comprendre que cette augmentation est en réalité une moyenne. En fonction des puissances et des formules souscrites, cela peut être un peu plus ou un peu moins.

Si l’on détaille plus précisément, lorsqu’on analyse ces nouveaux tarifs régulés, on comprend que le choix a été volontaire de favoriser, et même d’encourager les usagers qui décalent leurs consommations en dehors des heures de pointe, et ce, dans une démarche de sobriété énergétique.

A contrario, des augmentations plus fortes ont été appliquées dans les autres cas de figure : ainsi le prix du kWh en formule tarifaire Base (où le prix est toujours le même quel que soit le moment) et le prix du kWh en heures pleines dans le cadre de formules Heures Pleines / Heures Creuses (HP/HC) sont au-delà des 15%.

Pour résumer, l’augmentation qui est bien de 15% TTC en moyenne, va être moins importante si vous avez une formule tarifaire vous permettant de décaler vos consommations grâce à la formule Heures Pleines/Heures Creuses – et sera plus importante sinon, avec une formule dite « Base ». 

Concrètement ma facture d’électricité ?

Pour faire simple, en formule « base » votre augmentation va plutôt être de 17% ; mais en formule « HP/HC » votre augmentation sera plutôt de 13%, voire moins si vous êtes en mesure de décaler vos consommations en dehors des heures pleines.

Et pour mieux comprendre, voici des exemples concrets :

1er exemple

Un foyer, qui dispose d’un compteur en 6 kVA avec une consommation de 3000 kWh par an en formule Base, verra sa facture annuelle augmenter de 626€ à 728€ toutes taxes comprises soit 16% d’augmentation.
Si ce même foyer était en formule Heures Creuses/Heures Pleines, la hausse ne serait que de 13% environ.

2e exemple

Un foyer, qui dispose d’un compteur en 9 kVA avec une consommation de 10 000 kWh par an en formule Base, verra sa facture annuelle toutes taxes comprises passer de 1910€ à 2240€ soit 17% d’augmentation. Si ce même foyer était en formule Heures Creuses/Heures Pleines, la hausse ne serait que de 14% environ.

 

Comparaison entre 2 formules différentes pour 2 foyers

Toutefois, bonne nouvelle, si vous disposez d’un compteur Linky et que vous souhaitez passer d’une formule base à une formule HP/HC, ce changement chez la bellenergie est gratuit et effectif en seulement quelques jours.

Pour aller plus loin

Vous pouvez consulter le détail de l’augmentation du TRV telle que publiée par les pouvoirs publics dans l’arrêté du 30 janvier 2023 relatif aux tarifs réglementés de vente de l’électricité. Cette hausse se répercute à la fois sur le prix de l’abonnement et le prix du kWh.

Par ailleurs, les taxes communales (TCCFE) sont dorénavant intégrées dans la CSPE, qui elle-même reste plafonnée à 1€ / MWh soit 0,001 € HT / kWh pour le particulier ou 0,5€/MWh soit 0,0005 € HT / kWh pour les professionnels avec une puissance <36kVA. Ainsi, le retrait de la TCCFE permet de compenser en partie la hausse du TRV.

Ça peut vous intéresser

Souscrire