Qu’est-ce que la sobriété énergétique ?

Publié le 22 novembre 2022

Lire l'article

Depuis plusieurs mois, la notion de sobriété énergétique a fait son apparition dans les débats publics. Le gouvernement français s’est emparé de ce sujet en l’inscrivant dans sa loi sur la transition énergétique. Mais alors, qu’est-ce que cela signifie ? Quels sont les impacts attendus dans la vie des consommateurs ? la bellenergie tente de répondre à ces questions.

Qu’appelle-t-on sobriété énergétique ?

La sobriété énergétique consiste à diminuer les consommations d’énergies par des changements de comportement, de mode de vie mais également de profondes transformations sociales et structurelles. Selon la Première Ministre, Elisabeth Borne, « La sobriété, c’est un concept simple : des économies choisies plutôt que des coupures subies. »

Dans un contexte marqué par la guerre en Ukraine et l’accélération du dérèglement climatique, la transition énergétique de la France est plus que jamais une priorité.

Depuis plusieurs années, les consommateurs sont sensibles aux enjeux environnementaux et la situation économique actuelle vient accélérer cette cadence. La sobriété énergétique est désormais un pas de plus vers les énergies renouvelables, mais également un moyen de revoir nos modes de vie qui ne sont plus en accord avec les besoins planétaires.

En quoi consiste le plan de sobriété énergétique du gouvernement ?

Dans le plan de sobriété énergétique dévoilé le 6 octobre 2022, le gouvernement enjoint l’État, les entreprises, les collectivités et les citoyens à devenir acteurs d’une consommation responsable. D’après Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, « La sobriété énergétique, ce sont des efforts collectifs, proportionnés et raisonnables pour faire la chasse au gaspillage d’énergie. »

Le plan de sobriété fixe un objectif sur les deux prochaines années : réduire de 10 % la consommation énergétique. Il devient évident que cet objectif est incompatible avec notre mode de vie actuel, bien que de nombreux efforts aient déjà été mis en œuvre par les ménages. Une des mesures phares de ce plan consiste à limiter le chauffage à 19°C dans les appartements et bureaux.

Les bénéfices d’un plan de sobriété énergétique sont multiples :

  • Diminution de la consommation d’énergie – dont l’approvisionnement est fortement tendu en raison du contexte géopolitique et de l’indisponibilité du parc nucléaire ;
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  • Limitation de l’usage de ressources naturelles.

La campagne « Chaque geste compte »

Dans la continuité du plan de sobriété énergétique une grande campagne nationale est actuellement menée par le gouvernement pour sensibiliser tous les acteurs aux gestes les plus efficaces au quotidien.

« Je baisse, j’éteins, je décale : chaque geste compte pour économiser l’énergie dès maintenant et durablement ! »

Chaque geste compte
Chaque geste compte : une campagne de communication pour sensibiliser les Français aux gestes qui comptent.

Le gouvernement rappelle les 5 gestes les plus efficaces au quotidien :

  1. Je règle mon chauffage à 19° maximum
  2. Je règle mon chauffe-eau à 55° et je reste moins longtemps sous la douche
  3. J’éteins tous mes appareils en marche ou en veille quand ils ne sont pas utilisés
  4. Je décale l’utilisation de mes appareils électriques en dehors des heures de pointe (8h-13h/18h-20h)
  5. J’installe un thermostat programmable

Retrouvez en détail toutes les informations diffusées par le gouvernement pour vous aider à appliquer ces gestes au quotidien.

Peut-on réduire la sobriété énergétique qu’aux changements de comportement des individus ?

De nombreux experts sont d’accord, la sobriété énergétique va au-delà du plan mis en place par le gouvernement. Plus précisément, il s’agit d’aborder cette thématique de manière plus globale. Sous cet angle, la sobriété ne peut se faire sans la mise en place de solutions de remplacement par les politiques.

Elle implique la mise en action de l’ensemble des acteurs de la société, telle que :

  • Les écogestes et notamment celles qui consistent à diminuer les températures des habitations,
  • Les équipements et/ou les travaux qui tendent vers des économies d’énergie voire à l’autosuffisance énergétique,
  • Le déploiement des réseaux de transport notamment au sein des zones rurales,
  • La mise en place de consignes dans les supermarchés,
  • Etc.

En définitive, hormis les consommations superflues, il ne s’agit pas de supprimer les acquis, mais plutôt de procéder différemment.

La sobriété énergétique vise à réduire les impacts des modes de vie actuels. Chaque acteur, à son échelle, est en mesure d’agir et d’impacter positivement l’environnement. Opter pour une électricité verte fait bien entendu partie des actions à mettre en œuvre. Découvrez, pour en savoir plus, l’offre de la bellenergie.

Ça peut vous intéresser

Group
Faites une simulation
Souscrivez