Comment produire de l’électricité chez soi ?

Publié le 24 janvier 2023

Lire l'article

Produire sa propre électricité est aujourd’hui tout à fait envisageable. Devenir autonome, réduire sa facture actuelle, profiter d’un complément de revenu, les raisons de sauter le pas sont nombreuses. Le plus, c’est que les alternatives font majoritairement appel aux énergies renouvelables. Voici tous les éléments à connaître pour produire votre électricité vous-même sans avoir à installer un vélo à dynamo dans votre garage ☺️. 

Les différents procédés pour produire sa propre électricité

Plusieurs solutions existent pour produire votre électricité, la bellenergie vous présente les plus courantes. Dans tous les cas, il est indispensable de faire appel à des installateurs spécialisés et agréés. Ils pourront vous orienter en fonction de vos besoins, des équipements présents dans votre logement et de vos objectifs.

Produire son électricité photovoltaïque 

Afin d’encourager le développement des énergies renouvelables, l’Etat a mis en place un cadre favorable et des aides au financement des installations photovoltaïques. Ce qui explique, en partie, pourquoi cette solution est aujourd’hui la plus répandue et la plus simple à mettre en place.

Pour optimiser une installation photovoltaïque dans l’habitat individuel, celle-ci doit être installée sur le toit idéalement orienté au sud et incliné à 30°. Une orientation de la toiture sud-est ou sud-ouest reste possible ainsi que l’utilisation de panneaux solaires en façade. Par ailleurs, il faudra veiller à ne pas avoir de bâtiments ou de végétations aux alentours qui puissent occulter les rayons du soleil.  

Ce type d’installation peut permettre de couvrir tout ou partie de votre consommation d’électricité voire de rendre votre maison positive, à savoir produire plus que ce que vous consommez.

Ce site dédié au photovoltaïque et soutenu par l’Ademe, est une source d’informations incontournable pour bien comprendre ce qu’implique un projet d’installation de panneaux solaires.

Produire son électricité éolienne

Les éoliennes domestiques (puissance de 1kW à 36 kW) ont vu leur nombre d’installations croître ces dernières années. Pour qu’une installation éolienne fonctionne de façon optimale, celle-ci doit être installée dans un environnement dans lequel le vent souffle suffisamment.

En théorie, une éolienne peut s’installer dans un jardin ou même sur le toit d’une maison. En pratique, les particuliers sont toutefois peu nombreux à opter pour cette solution peu rentable, peu populaire et plutôt contraignante. Elle exige en effet un permis d’urbanisme et un permis de construire si l’éolienne dépasse 12 mètres de hauteur. Et pour l’installation de petite éolienne il faudra vérifier si le logement est situé dans une zone classée ou près d’un site classé. Dans quel cas une déclaration préalable de travaux doit être déposée en mairie.

Produire son électricité hydraulique

Il existe des centrales hydroélectriques pour particuliers qui permettent d’exploiter le mouvement de l’eau pour produire de l’électricité renouvelable. Même si l’idée semble intéressante, réunir toutes les conditions pour se lancer est plus que difficile.

Tout d’abord, il faut disposer d’un cours d’eau sur son terrain ce qui n’est pas des plus courant ! Ensuite c’est un parcours semé d’embûches pour réaliser les études de faisabilité et obtenir les autorisations administratives. Cela peut prendre jusqu’à 2 ans de procédures.

A l’heure actuelle de moins en moins d’autorisations sont délivrées par les autorités.

Choisir son installateur spécialisé

Pour choisir un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), ce guide de l’Ademe sera d’une aide précieuse. Ces professionnels pourront vous accompagner dans les démarches administratives pour l’obtention des aides du gouvernement. En effet, qu’elles soient régionales ou nationales, les aides aux installations sont nombreuses.

Vous trouverez des informations sur le site de votre région ou bien celui du gouvernement. En plus des aides financières, un particulier peut aussi bénéficier d’avantages fiscaux pour les installations inférieures à 3 kWc (kWc = kilowatt-crête, puissance de l’installation).

Pourquoi produire sa propre électricité ?

L’autonomie énergétique est la principale raison d’opter pour la production de sa propre électricité, mais pas seulement. Cela peut également permettre de dégager des revenus complémentaires en procédant à la revente de l’électricité produite. Plusieurs cas de figure se présentent au particulier :

  • La production d’électricité pour une autoconsommation totale dans l’habitation, sans volonté de revendre le surplus, parfois avec des batteries permettant de stocker le surplus d’énergie.
  • Le foyer décide d’utiliser une partie de l’électricité produite pour couvrir ses besoins et de revendre le surplus. Cette pratique s’appelle l’autoconsommation avec revente de surplus.
  • Enfin les particuliers peuvent aussi décider de revendre l’intégralité de leur production d’électricité.

Il est indispensable de faire appel à un installateur spécialisé agréé RGE, pour s’assurer que le projet remplit les conditions d’éligibilité aux aides publiques. l’Etat encourage le recours aux énergies renouvelables avec une série de mesures dont l’obligation d’achat et la prime à l’autoconsommation (prime à l’investissement).

L’obligation d’achat

Dans le cadre du dispositif de l’obligation d’achat, le particulier peut injecter de l’électricité sur le réseau et la vendre à un tarif fixé par arrêté. EDF et les Entreprises Locales de Distributions (ELD) ont l’obligation légale de racheter l’énergie produite par les producteurs individuels. C’est l’Obligation d’Achat EDF (EDF OA), qui permettra au particulier de bénéficier :

  • pour une revente de surplus d’électricité, le tarif d’achat est fixé pendant 20 ans à 0,10 €/kWh pour les installations de moins de 9 kWc.
  • pour la revente totale avec des tarifs plus élevés qu’en autoconsommation, cela peut aller jusqu’à 0,2022 €/kWh pour les installations de moins de 3 kWc.

Aujourd’hui, on observe principalement le recours à l’autoconsommation avec revente de surplus.

Des règles strictes s’appliquent pour pouvoir bénéficier d’un tarif de rachat d’électricité mais aussi pour connecter son installation au réseau électrique d’Enedis (Contrat d’accès et d’exploitation dit CAE).

Comment choisir entre l’autoconsommation totale ou partielle ? 

Vous l’avez compris, lorsque vous produisez votre propre électricité, deux choix s’offrent à vous : l’autoconsommation totale ou partielle. Mais alors, comment faire le bon choix ? 

Vos besoins énergétiques 

Pour choisir la solution qui vous correspond, vous pouvez commencer par lister vos consommations énergétiques. Par exemple, en faisant un inventaire de l’ensemble de vos appareils, de la fréquence de leur utilisation, de la quantité d’énergie qu’ils utilisent pour fonctionner, y compris lorsque ceux-ci sont en veille. Pensez également aux appareils dotés d’une batterie afin de noter la fréquence à laquelle vous les rechargez habituellement. 

Vos habitudes 

Il est important également de noter les horaires d’utilisation de vos différents appareils et de vos habitudes quotidiennes. Par exemple, l’autoconsommation photovoltaïque avec revente de surplus conviendra mieux à un foyer qui n’utilise que peu d’appareils en journée et qui s’absente pendant l’été. À contrario, un particulier qui travaille de chez lui va privilégier l’autoconsommation totale. 

Le prix de l’électricité 

C’est la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui détermine le tarif d’achat de l’électricité. Celui-ci est révisé tous les trimestres. Pour savoir ce qui serait plus rentable pour vous, il vous suffit de vérifier si le tarif proposé vous permet effectivement de dégager un revenu complémentaire. 

Évidemment, toutes ces alternatives gagneront en efficacité et créeront un plus grand impact si nous maintenons les efforts au quotidien en matière d’économies d’énergie. Cela grâce à la mise en application des écogestes et par l’utilisation de matériels et équipements performants et non énergivores. Dès les prémices d’un projet de construction il est judicieux de considérer chaque équipement et sa consommation en détail. Que ce soit le système de chauffage, l’isolation ou ne serait-ce que la machine à laver ou la hotte aspirante de votre cuisine. Chaque détail compte.

Désormais, l’accès à l’électricité renouvelable sans parler d’autoproduction est à la portée de tous ! Pour vous accompagner dans la transition écologique, la bellenergie vous propose une offre d’électricité renouvelable à un tarif abordable. Découvrez vite notre offre 💚.

Ça peut vous intéresser

Group
Faites une simulation
Souscrivez