Particuliers Entreprises & Collectivités

Baisser la température est-il le meilleur moyen de faire baisser vos factures ?

Publié le 24 novembre 2023

Lire l'article

Dans la plupart des logements, le chauffage représente en hiver plus des deux tiers du montant de la facture d’énergie. Ce que vous payez chaque mois est donc directement lié à la température qu’il fait chez vous. Si vous baissez le chauffage, le montant de vos factures baisse. Mais à moins de multiplier à l’infini les pull-overs, cette méthode a ses limites. Heureusement, il existe pleins d’astuces pour faire baisser sa facture énergétique sans perdre en confort.

Une méthode simple et efficace mais… limitée

Baisser la température moyenne qui règne habituellement à l’intérieur de votre logement fera mécaniquement baisser le montant de votre facture énergétique. Oui, mais dans quelle proportion exactement ?  

D’après les chiffres de l’ADEME, baisser de seulement 1°C le chauffage pendant l’hiver permet d’économiser en moyenne 7% sur le montant total de vos factures d’énergie. Ce chiffre varie d’un foyer à l’autre en fonction de l’isolation ou de la localisation de votre logement, mais l’impact sur le montant de vos dépenses d’énergie sera toujours important. Réduire la température de son ballon d’eau chaude peut également avoir des conséquences visibles sur le montant de votre facture. 

Baisser le chauffage de 1 ou 2 °C et régler son chauffe-eau, permet de faire d’importantes économies, jusqu’à plusieurs dizaines d’euros par hiver. Pour autant, cette méthode a ses limites. Réduire par exemple le chauffage sans distinction dans tout votre logement n’est pas forcément la meilleure chose à faire pour réduire vos consommations sans perdre en confort. 

On recommande en règle générale une température minimale intérieure de 19°C. Difficile de descendre en deçà sans se mettre à grelotter. Heureusement, d’autres solutions existent pour faire des économies de chauffage sans transformer votre intérieur en chambre froide.

Baisser le chauffage oui, l’éteindre non !

À moins de disposer d’une excellente isolation, il n’est pas recommandé d’éteindre complètement le chauffage pendant la nuit ou quand vous partez travailler. La température intérieure baisserait trop et vous obligerait à sur-solliciter vos radiateurs ou système de chauffage à l’allumage. Mieux vaut baisser le thermostat de quelques degrés plutôt que de tout éteindre. C’est plus économique et plus confortable.

 

5 astuces pour diminuer vos factures sans perdre en confort thermique

Baisser le chauffage pour faire des économies sans refroidir l’ambiance, c’est possible ! Nous avons rassemblé dans les lignes qui suivent quelques astuces faciles à mettre en oeuvre pour faire baisser le montant de vos factures liées au chauffage sans perdre en confort. 

Et pour faire encore plus d’économies tant en faisant du bien à la planète, n’hésitez pas à consulter notre article sur les 40 écogestes pour faire baisser votre facture d’électricité

Investissez dans un thermostat d'ambiance

1 – Investissez dans des thermostats d’ambiance

Il n’est pas nécessaire de conserver une température égale partout dans votre logement à toute heure du jour et de la nuit. Inutile de garder en journée une température supérieure au 19°C recommandé dans une chambre à coucher ou de chauffer le séjour pendant la nuit. En réglant précisément la température pièce par pièce à différents moments de la journée, vous pouvez faire d’importantes économies tout en améliorant votre confort thermique. 

En cela, les thermostats d’ambiance, connectés ou non, peuvent s’avérer de précieux alliés pour tout programmer à l’avance. Reliés à des sondes extérieures, ils peuvent également savoir à quel moment allumer le chauffage. Certains modèles équipés de détecteur de mouvement peuvent même automatiquement baisser le chauffage d’une pièce dès que vous la quittez. 

L’investissement que représentent l’achat et l’installation de thermostats d’ambiance reliés à votre système de chauffe peut être largement amorti en une ou deux saisons. La réduction des consommations peut en effet atteindre jusqu’à 25% du montant des factures.

À quelle température régler votre chauffage pendant la nuit ?

On estime quune température de 18°C est largement suffisante pour une chambre à coucher. Elle permet même de trouver plus facilement le sommeil. Dans un séjour, vous pouvez baisser le thermostat jusqu’à 16°C la nuit, puis le remonter à 19°C une heure ou deux avant votre réveil.

2 – Baissez la température de l’eau de chauffe au niveau de la chaudière 

Si vous disposez d’un système de chauffage central à eau alimenté par une chaudière, il est possible de réaliser d’importantes économies sur vos factures en baissant la température de chauffe. En fonction du type d’émetteur dont votre logement est équipé, il n’est pas toujours nécessaire de pousser la chaudière au maximum pour bénéficier d’un confort thermique optimal.  

On recommande ainsi habituellement les températures suivantes : 

  • radiateurs haute température : 70°C 
  • radiateurs moyenne température : 60°C 
  • radiateurs basse température : 45°C 
  • plancher chauffant : 35°C 
  • eau-chaude sanitaire : 55°C 

En pratique, vous pouvez même régler le thermostat de votre chaudière quelques degrés sous ces valeurs. La montée en température sera seulement un peu plus lente. En revanche, si votre installation sert aussi à produire de l’eau de chaude sanitaire, n’abaissez pas la température de chauffe en deçà de 50-55 °C. Sous ces températures, des bactéries pourraient proliférer.

Comment baisser la température d’un chauffe-eau ou d’un cumulus ?

Avant toute chose, coupez lalimentation. Vous pourriez prendre un coup de jus. Ensuite, soit le chauffe-eau est directement équipé dune molette graduée ou de bouton + et -, soit vous devrez vous équiper dun tournevis pour régler la température. Dans ce cas, il faut y aller au jugé. Étant donné que les chauffe-eaux sont généralement réglés sur 60°C, un demi-tour de vis devrait suffire à baisser la température de chauffe à 55°C, la température idéale pour un ballon deau chaude.

3 – Aérez régulièrement votre logement

Un air humide est par nature plus difficile à chauffer et augmente vos consommations d’énergie. En aérant régulièrement, vous abaissez le taux d’humidité à peu de frais. Il vous suffit pour cela d’aérer votre logement tous les matins en ouvrant vos fenêtres de 5 à 10 minutes, même par grand froid. Votre intérieur est ensuite plus facile à chauffer et l’air qui y circule plus sain à respirer.

4 – Nettoyez régulièrement vos radiateurs 

Les radiateurs sont des nids à poussière. En les nettoyant régulièrement, vous améliorez leur fonctionnement et vous évitez le développement de bactéries et d’acariens. Votre air intérieur est plus sain et vos radiateurs chauffent mieux. Ça vaut bien un coup de chiffon de temps en temps ! 

5 – Faites entretenir votre système de chauffe 

Que vous soyez équipé d’une chaudière au gaz, d’un poêle à bois ou d’une pompe à chaleur, ces appareils ont besoin d’être régulièrement entretenus pour éviter une surconsommation d’énergie. L’entretien annuel est même obligatoire pour les systèmes à combustion, de même qu’un ramonage régulier des conduits de cheminée pour les appareils fonctionnant au bois. 

Seules les chaudières électriques sont dispensées de ces obligations. Un détartrage régulier permet toutefois de maintenir de bonnes performances dans le temps.

Et si vous changiez d’abonnement d’électricité ?

Un autre moyen de faire baisser significativement le montant de vos factures sans toucher à votre confort consiste tout simplement à changer de fournisseur d’énergie. Chez la bellenergie, nous proposerons des offres d’électricité verte avec le prix du kWh inférieur au tarif réglementé, de quoi économiser au moins quelques dizaines d’euros par hiver. Cerise sur le radiateur, notre électricité verte est 100% produite en France, tout près de chez vous. 

Cela mérite bien un petit tour par une simulation de votre facture si vous passez chez la bellenergie ! 💚

 

Ça peut vous intéresser

Souscrire